La perte de la chevelure est un calvaire du point de vue esthétique, psychologique pour les hommes, mais aussi pour certaines femmes. Il existe quelques produits proposés aux patients qui limitent la chute de cheveux. Cependant, les greffes de cheveux sont une autre solution pour lutter contre la perte de cheveux…


La greffe de cheveux est une intervention qui s’effectue sous une anesthésie locale. Souvent le problème d’une perte de cheveux peut provenir d’une calvitie ou d’une alopécie, les méthodes devront être adaptées en vue d’apporter la meilleure des solutions.
Les patients qui souhaitent avoir recours à des greffes de cheveux doivent prendre un rendez-vous avec un dermatologue qui va lors de la première séance établir un diagnostic. Ce dernier permettra de définir l’état de la chevelure ainsi que l’avancée de la calvitie. Ensuite le spécialiste va prescrire la solution qui correspondra le mieux au problème. Le patient pourra bénéficier de la greffe FUE c’est une extraction folliculaire sans cicatrice. Cette méthode permet de prélever et d’insérer une par une les unités folliculaires au niveau des zones à traiter. Le patient aura la possibilité si son cas le permet d’avoir recours à la greffe FUT, qui nécessite de transférer par le biais d’une bandelette le cuir chevelu de la partie postérieur vers la partie antérieure.

Les patients qu’ils soient des hommes ou des femmes vivent très mal la chute de cheveux d’un point de vue surtout esthétique. Ce dernier va ensuite agir sur le moral et peut parfois entrainer une dépression ainsi que des complexes. C’est une intervention bénigne qui permet de changer la vie des patients en leur permettant de retrouver une chevelure.

L’implantation de cheveux nécessite une intervention chirurgicale, de ce fait elle peut avoir des risques qui restent tout de même très rares. Les patients pourront voir l’apparition d’hématomes au niveau des zones de prélèvements, ils disparaitront dès la première semaine. Il sera ensuite recommandé au patient de rester au repos au moins pendant deux semaines tout en limitant les activités sportives qui nécessiteraient une fatigue. Il faut ensuite faire appel à des spécialistes réputés dans le domaine de la greffe, car l’incompétence peut engendrer des problèmes qui peuvent rester irréversibles. Les instruments utilisés doivent aussi être stérilisés pour limiter toutes les infections.